Comme toute acquisition immobilière, celle d’un terrain à bâtir est liée à un certain nombre de taxes, lors de l’achat mais aussi lors de sa revente. Et si les lois fiscales évoluent au grès des différentes politiques de budget, certaines règles sont toujours valables, seuls les taux varient.
 
Faire construire la demeure de ses rêves, c’est se sentir l’âme d’un bâtisseur et l’on projette très facilement sur les futures soirées entre amis ou les après-midi à jouer avec les enfants devant un bon feu de cheminée. Toutefois, avant la pose de la première pierre, une étape est obligatoire : l’obtention du permis de construire. 
 
Avec un terrain isolé viennent un grand nombre de questions. Est-il constructible ou non ? Est-il possible de le raccorder en eau, électricité ou gaz et téléphone ? Heureusement avec les services de l’urbanisme de la Mairie et les entreprises concessionnaires de chaque corps de métier, les réponses sont assez rapides. Mais qu’en est-il de la réalisation de votre projet ?
 
Vérifiez le PLU
Philippe  Hermin, directeur des ventes chez Standing Véranda
 

Qui êtes-vous, quelles sont vos forces ? 

 

Travaux

TVA à 10% ou à 5,5%
 

Eco PTZ

20 000 € à 30 000 € : montant maximal par logement
 

Anah

Aide de 35 à 50%
20 000 à 50 000 € : plafond de dépenses
 

Plafonds de ressources 

Entre 14360 € et 18 409 € personne seule en région
Entre 21 001 € et 26 923 € pour 2 personnes
Entre 25 257 € et 32 377 € pour 3 personnes
Entre 29506 € et 37 826 € pour 4 personnes
 

CITE 

Les travaux d’économies d’énergie ouvrent droit au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) au taux unique de 30%. Des conditions sont à respecter : faire appel à un professionnel RGE  (Reconnu Garant de l’Environnement), des dépenses plafonnées à 8 000 € pour une personne seule, 16 000 € pour un couple et 400 € par personne à charge sur une période de 5 ans et répondre à certaines performances thermiques.  
        

L’éco-prêt à taux zéro 

Besoin d’une vraie cuisine américaine ou envie d’un salon plus grand et plus lumineux ? Pour augmenter la surface habitable de son logement deux possibilités : changer d'habitation ou réaliser des travaux d'agrandissement… une deuxième option bien plus intéressante financièrement ! Focus sur les 5 étapes essentielles pour mener à bien ce projet.
 
Pour gagner en mètres carrés, 5 étapes sont nécessaires.
La famille s’agrandit ? Vos besoins évoluent ? Pour éviter de déménager et d’investir dans un nouveau bien immobilier, pourquoi ne pas tenter la construction d’une extension ? Cette solution permet d’agrandir ou de créer des pièces de vie, tout en apportant une belle plus-value à votre patrimoine. Mais entre le rêve et les contraintes bien réelles – techniques et administratives – il faudra sans doute s’adapter…

 

Quelques contraintes pratiques…

Vous aimeriez faire construire ? Entre le projet et la remise des clés, un vrai parcours du combattant s’ouvre devant vous ! Voici les cinq principales étapes pour que votre rêve prenne forme...

 
1-Définissez votre budget 
Faites une estimation au plus juste avec votre conseiller bancaire. Selon votre situation : revenu, charges… il vous informera du montant que vous pouvez emprunter et des financements auquel vous pouvez prétendre comme le Prêt à Taux zéro (PTZ). 
 
La plupart des architectes  facturent ce service complet au forfait en fonction du nombre de m². Il vous en coûtera généralement entre 1 000 et 2 000 € HT. 

Retrouver les intérieurs lavoiximmo sur nos pages pinterest.

 

S'inscrire au Flux RSS de la rubrique décoration :

Ajouter ce flux RSS

 

Annuaire des Professionnels
de l'immobilier

Recherchez une agence, un notaire, un promoteur, un constructeur ou un professionnel de l'immobilier par ville, mot clé, ou catégorie. Ainsi, contactez directement les agences pour entamer une démarche immobilière de vente, achat ou construction.