Multiloc, la solution pour une location moins chère à Paris ?

Publié le 2 Décembre 2015

Le dispositif imaginé par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, pour relancer la location à Paris a donné lieu au premier accord avec une agence immobilière vendredi 16 octobre dernier. Face à la pénurie de logements qui entraîne une hausse des prix des loyers à Paris, et alors que de nombreux logements sont pourtant vacants, la mairie de Paris a voulu inciter à la remise en location de ces logements moyennant des avantages financiers.

Une incitation financière pour les propriétaires

Beaucoup de logements à Paris sont vacants, car leurs propriétaires ne peuvent pas ou ne souhaitent pas engager les dépenses nécessaires pour remettre leur appartement en état afin qu’il puisse être proposé à la location. C’est à partir de ce constat qu’a été créé le dispositif Multiloc, présenté par la Maire de Paris au printemps 2015. Le principe pour inciter les propriétaires à remettre leur logement vacant en location est simple : s’ils acceptent de participer au dispositif, ils reçoivent diverses aides et indemnités financières. En effet, ils reçoivent une prime de départ de 2000 euros. Puis, selon la durée depuis laquelle leur logement est vacant (plus ou moins de six mois) et les travaux nécessaires, ils reçoivent des aides pouvant aller de 7000 à 8 000 euros pour la remise en état de l’appartement ainsi qu’une prime d’embellissement du logement variant entre 2000 à 3000 euros. Les cotisations au titre de la garantie loyers impayés leur sont également financées dans la limite de 400 euros, ainsi que l’établissement des diagnostics techniques à hauteur de 250 euros. Pour en bénéficier, le propriétaire doit simplement confier un mandat de gestion à une agence immobilière ayant adhéré au dispositif Multiloc. Le propriétaire est engagé pour trois ans. S’il renouvelle, à l’issu de cette durée, son mandat de gestion à l’agence immobilière, il reçoit une nouvelle prime de 1000 euros.

Un loyer abordable pour les locataires

En contrepartie des avantages dont il bénéficie, le propriétaire accepte de louer son logement à un prix de 20 % inférieur aux prix du marché, soit au loyer de référence du quartier défini par arrêté préfectoral. Le locataire bénéficie donc d’un loyer raisonnable pour un logement remis en état. Pour en bénéficier, il doit simplement justifier de revenus inférieurs aux plafonds du logement intermédiaire (logements PLI). Ce dispositif, selon la mairie de Paris, vise donc principalement les jeunes actifs et les familles de classe moyenne.

Pour quels logements ?

Ce dispositif est applicable pour les logements situé dans Paris intra muros, d’une superficie d’au moins 14 m2, vacants depuis au moins un mois et respectant les critères de décence. Le logement peut être vide ou meublé, et le contrat de bail sera conclu selon les modalités classiques applicables à ce type de logement.

 

Cet article a été rédigé par LegaLife. LegaLife est le premier site d’accompagnement juridique en France à mettre à disposition des chefs d'entreprise et des particuliers l’ensemble des services dont ils ont besoin pour faire face à leurs problématiques juridiques.

Retour