L’Artois, des communes à la bonne mine

Publié le 16 Juin 2015

Tordant le cou aux clichés communément associés à la région Nord-Pas de Calais, l’Artois concentre des attraits qui en font un cadre de vie très apprécié, dont les premiers ambassadeurs sont bien souvent les investisseurs qui ont fait le choix de s’y installer !
 
Citadelle classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, le stade Bollaert à Lens et le stade couvert de Liévin, hauts lieux de manifestations sportives d’envergure internationale, les golfs d’Anzin-St-Aubin et d’Olhain, le mémorial canadien de Vimy et la nécropole de Notre Dame de Lorette, le musée des Beaux-Arts d’Arras, le fabuleux Louvre-Lens... En Artois, les plaisirs se conjuguent au pluriel !
 
Un cadre de vie de qualité
 
Signe de son attractivité, l’Artois est fréquenté à longueur d’année par beaucoup de touristes français mais aussi étrangers. Avec ses musées, ses théâtres, ses équipements sportifs, ses espaces naturels, ses tables de renom, l’Artois est un écrin où il fait bon vivre !
 
Une timide reprise
 
Le district arrageois est particulièrement apprécié des acquéreurs. En partie parce que l'on y trouve des biens de tout type. Des pavillons accessibles dans le cadre d'une seconde acquisition, ainsi que des maisons de résidences mitoyennes, qui séduisent particulièrement les primo accédants. De plus, les prix des biens dans le secteur ont été revus à la baisse. Un peu plus loin d'Arras, en campagne, on trouve également des ventes à petits budgets. Le foncier est bien présent, beaucoup de terrains sont disponibles et moins chers que sur Lille Métropole. On peut être propriétaire d’un bien neuf pour moins de 150 000 €, terrain et bâti compris. 
 
La baisse des prix profite aux petits budgets
 
Sur Béthune, le marché est très diversifié, avec des actifs, des retraités et des investisseurs. Ces derniers profitent d’une demande locative assez soutenue, avec notamment la présence de 2000 étudiants. « Les appartements, autour de 2 000 €/ m2, intéressent les retraités et les investisseurs. Pour les maisons, en ville comme en périphérie, le marché reste actif sur les budgets de 80 000 à 300 000 € » estime Martine Druelle, gérante de Béthune Immobilier. 
 
Les principales villes : Saint-Omer, Arras, Béthune
 
Prix dans le Pas-de-Calais
 
Maison neuve : 
 
Prix médian : 180 000 € 
Surface habitable : 94 m²
Surface de terrain : 432 m²
 
Terrain à bâtir : 
 
Prix/m² médian : 90 €
Prix médian : 53 000 €
Surface de terrain : 819 m²
 
Source : Conjoncture Immobilière Départementale, Notaires de France, Min.not, base de données Perval – déc. 2014

Retour