Immobilier : la tendance dans le Nord-Pas-de-Calais

Publié le 16 Juin 2015

 
Lille. Dans l’ancien, les ventes augmentent et les prix reculent. Le centre-ville séduit une clientèle aisée. Plus abordables, les communes de périphérie attirent les acquéreurs à petit budget. Dans le neuf, le marché est porté par les investisseurs en loi Pinel. Appartements anciens : de 2 200 à 4 100 €/m², maisons anciennes : de 200 000 à 550 000 € l’unité. 
 
Calais. Les prix et le nombre de transactions baissent. Dans l’ancien, elles se concentrent sur les biens de moins de 150/180 000 €. Dans le neuf, de nouvelles offres vont être proposées dans le cadre de l’aménagement du secteur Descartes-Blériot. Appartements anciens : de 1 300 à 2 500 €/m², maisons anciennes : de 100 000 à 220 000 €. 
 
Dunkerque. La baisse des prix reste inférieure à 5 % par an sur les adresses les plus recherchées (Malo-les-Bains, Rosendaël) et peut dépasser 10 % ailleurs. Les ventes progressent sans retrouver le tonus des années passées. Appartements anciens : de 1 300 à 2 700 €/m², maisons anciennes : de 120 000 à 250 000 €. 
 
Valenciennes. Les prix baissent, surtout pour les logements de moindre qualité et les adresses excentrées. Le centre-ville résiste. L’activité progresse. Le neuf est un marché d’investisseurs en loi Pinel. Appartements anciens : de 1 200 à 3 000 €/m², maisons anciennes : de 120 000 à 300 000 €. 
 
Douai. Grâce au développement de son activité tertiaire, la ville enregistre de faibles baisses de prix surtout en centre-ville. Des projets de restructuration urbaine vont renforcer l’attractivité de ce marché. Appartements anciens : de 1 000 à 2 400 €/m², maisons anciennes : de 120 000 à 250 000 €.
 
Lens. La conjoncture reste délicate sur l’ensemble du bassin minier. Le budget moyen des acheteurs va de 120 000 € à 180 000 €. Appartements anciens : de 1 100 à 2 300 €/m², maisons anciennes : de 120 000 à 260 000 €.
 
Arras. Résidentielle et dynamique, à heure de Lille, la ville tire bien son épingle du jeu immobilier. Les prix ont baissé de 10 à 15 % en deux ans ce qui permet aux acquéreurs de profiter de belles opportunités. Appartements anciens : de 1 400 à 2 400 €/m², maisons anciennes : de 130 000 à 280 000 €.
 
Article réalisé par PAP. Plus d’informations et d’annonces immobilières sur www.pap.fr
 
Construction : la maison retrouve des couleurs
Dans le Nord-Pas-de-Calais, les ventes des constructeurs de maisons individuelles augmentent de 9 % sur un an d’après le seul indicateur de conjoncture du secteur, le Markémétron de Caron Marketing. Pourquoi ce rebond ? Les taux d’intérêt sont au plus bas. Les aides financières comme le PTZ+ encouragent la construction. Le prix des terrains évolue le plus souvent entre 40 000 et 90 000 €, ce qui cadre avec les budgets des familles. Côté maison, les constructeurs proposent un large choix avec des modèles qui démarrent à 75 000 € pour 70 m² TTC hors foncier et frais annexes. Et ils proposent de nombreux services pour faciliter les projets, comme l’aide à la recherche du terrain et du crédit. 
 
 
 

Retour