Faire construire : les pièges à éviter

Publié le 16 Juin 2015

Contrat, prix, terrain : votre projet de maison individuelle doit être passé au crible pour éviter les mauvaises surprises. A quoi faut-il veiller ? 
 
Pour faire construire votre maison, vous pouvez faire appel à différents intervenants. Si vous travaillez avec des artisans, soyez très vigilant car le contrat que vous signerez avec chacun ne prévoit aucune garantie. Vous devrez donc mentionner le descriptif des travaux, la date de démarrage et d’achèvement, les pénalités en cas de retard pour éviter tout contentieux. 
 
Autre option : recourir aux services d’un constructeur. Avec lui, vous signerez un Contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI). Régi par la loi de 1990, il est particulièrement protecteur puisqu’il vous offre plusieurs garanties comme la livraison à prix et délais convenus, le remboursement de l’acompte versé, la présence d’une notice descriptive qui détaille la construction, etc.
 
Bâtir sur de bonnes bases !
 
Lors de l’examen des devis, méfiez-vous des prix anormalement bas. Ces derniers peuvent être le fait de l’emploi de travailleurs non déclarés, de l’absence de certaines garanties comme l’assurance décennale ou la dommage-ouvrages. N’hésitez pas à insister sur ces points lors de vos discussions avec les professionnels.
 
Terrain remblayé, sol gorgé d’argiles, évitez les terrains de mauvaise qualité. Car des travaux d’adaptation seront nécessaires pour que le sol puisse supporter le poids de votre future maison. Des travaux qui peuvent être très onéreux ! N’hésitez à pas faire réaliser une étude de sol pour connaître précisément les composantes du sous-sol. De précieuses informations qui permettront de définir les fondations adaptées.
 
Article réalisé par PAP. Plus d’informations et d’annonces immobilières sur www.pap.fr

Retour