Acheter pour louer : le bon moment c’est maintenant !

Publié le 23 Juin 2014
Acheter pour louer : le bon moment c’est maintenant !

Les mises en chantier continuent de reculer et les nouvelles mesures annoncées sur la simplification des normes ainsi que la réduction des coûts ne produiront leurs effets que dans quelques mois. De votre côté, vous vous interrogez sur votre intention d’achat. En effet, dans l’incertitude ambiante, vous attendez de meilleurs jours. Pourquoi ? Vous avez envie d’investir, vous avez le budget… Profitez-en, c’est le moment !

 

L’immobilier neuf ne baissera pas, au contraire. La baisse des mises en chantier d’environ 2% depuis le début d’année et le recul des permis de construire accordés sur les douze derniers mois vont obligatoirement créer une rareté de l’offre. Les promoteurs vous inondent d’offres et les fins de programmes immobilier neuf (appelées aussi queues de programmes) permettent de profiter de belles opportunités. Souvent, acheter dans le neuf, c’est investir sur plan. Dans ce dernier cas de figure, vous visitez le bien immédiatement. Autre atout, et non des moindres, le logement neuf est plus facilement « finançable » par les banques un peu frileuses en ce moment et donc beaucoup plus accessible pour un particulier qui investit pour défiscaliser. Rappelez-vous, en 2000 les taux d’emprunt avoisinaient les 6% ! Actuellement, ils côtoient les 3% sur 15-20 ans. Avec une inflation à 2 %, emprunter n’a jamais été aussi intéressant. Reporter votre projet immobilier reviendrait alors à attendre leur remontée prochaine. Pour finir, ne pas acheter pour louer, c’est éviter de défiscaliser en 2014. Pourtant, la période n’est pas à payer moins d’impôts… Décrié lorsqu’il a remplacé le De Robien, le dispositif Duflot mis en place janvier 2013 vous permet de placer votre argent en toute sécurité en louant pendant 9 ans à un locataire qui remplit les conditions de ressources nécessaires. Aujourd’hui, beaucoup d’investisseurs malins en profitent, pourquoi pas vous ?

 

Petits conseils avant d’investir

Au départ, faites un point sur votre projet et posez-vous les bonnes questions : qu’est-ce que je recherche exactement comme surface ? Quel budget ? Un financement cash et/ou à crédit? Pour défiscaliser ou pour constituer un patrimoine pour la retraite ? Ensuite, faites le bon choix :

> L’emplacement

Comme pour une résidence principale, c’est l’élément fondamental car il fait la pertinence d’un programme immobilier. Même si sur le papier c’est évident, on a vu des programmes ventant du De Robien perdu dans la campagne et impossible à louer. 

 

> Le logement et son environnement

Choisissez une ville caractérisée par un accroissement continu de population avec un quartier bien desservi par les transports en commun, doté d’infrastructures commerciales...Exemple, avant d’acheter un appartement neuf de 4 pièces destiné aux familles, vérifiez la proximité des écoles. Des universités si vous comptez acheter un studio. Ne perdez pas de vue vos objectifs. Essayez de vous mettre à la place du futur occupant de façon à rester cohérent dans votre projet.

 

> Le potentiel locatif

Essayez d’anticiper en vous informant sur le marché du secteur où vous achetez. Des structures spécialisées comme l’ADIL sur www.adilnord.fr sauront vous orienter. Ne cherchez pas de rentabilité illusoire. Compte tenu des performances des placements classiques, un rendement de 3 à 4 % par an est très convenable.

 

> Souscrivez une garantie

Toujours pour préserver votre patrimoine immobilier, il paraît intéressant de souscrire à une assurance, sous la forme d’une classique assurance loyers impayés, qui permet de couvrir les créances. Comptez 1,5 à 2,5 % de vos loyers pour être assuré contre le risque locatif via une compagnie d’assurance traditionnelle.

 

 

Article suivant
Article précédent
Retour au sommaire
Consultez le Lexique immo
Téléchargez le magazine en pdf ou en catalogue virtuel

Retour