Title

Une villa pour les vacances

Si le marché des habitations principales peine à retrouver son rythme, celui des résidences secondaires s'est carrément écroulé ! La dernière note de conjoncture des notaires dépeint en effet un marché apathique. Sur les côtes touristiques « les volumes de ventes et les prix sont en berne et devraient le rester », tandis que dans les zones intérieures « le prix des maisons de campagne s’effondre » (chutes des tarifs de 50 % dans la Creuse, 25 % en Normandie, 10 % dans le Lubéron).

Il faut dire qu'entre l'entretien courant, les taxes et l'assurance, une habitation inoccupée la majorité de l'année coûte cher ! Autant de raisons qui font de l'acquisition d'une résidence secondaire un luxe seulement accessible à un public sans cesse plus restreint.

Afin de convaincre les propriétaires de conserver leur petit plaisir immobilier et d'attirer d'autres acheteurs, des professionnels multiplient donc les solutions visant à rentabiliser les maisons de vacances. En ce domaine, le maître mot n'est autre que « partage ».

Le partage, clé de la rentabilité

Sans pour autant gagner de l'argent, l'échange de maison de campagne vous permet de faire des économies dans vos propres voyages.

Le site Trocmaison.com compte d'ailleurs 21 % de résidences secondaires dans le monde. Pour récupérer la plus grande partie des frais d'entretien, il est parfois suffisant de louer sa villa un ou deux mois dans l'année lorsque vous ne l'utilisez pas. Mais pour ce faire, encore faut-il cibler la bonne période de location : les vacances d'hiver restent incontournables pour un chalet à la montagne, tandis que les mois de juillet-août sont parfaits pour un appartement en bord de mer. Ce qui ne vous empêche pas de vous réserver une semaine sur ces périodes pour vos propres vacances.

Co-acheter le bien

Par ailleurs, pour pouvoir demander un loyer généreux, les prestations devront être irréprochables (électroménager, internet, voire mise à disposition de linge de maison). Si vous possédez une demeure spacieuse, vous pouvez aussi la proposer à la location pour des tournages ! Pour ceux qui rêvent d'une maison de vacances, sans avoir les moyens de se l'offrir seuls, une nouvelle alternative consiste par ailleurs à co-acheter le bien dans le cadre d'une société civile immobilière (SCI). Des plateformes internet spécialisées telles que Jerevedunemaison.com ou Enjoyhome2.com, vous aident à trouver vos co-acheteurs et vous accompagnent dans la fixation des règles d'utilisation du bien (partage des charges, prise de décision pour les travaux, périodes d'occupation des lieux...).

Les options à étudier

Pour rentabiliser sa résidence secondaire, un propriétaire a plusieurs solutions, dont chacune comporte des avantages et des inconvénients :

La location : quelques semaines par an suffisent à couvrir les frais d'entretien annuels. En contrepartie, il faudra gérer le bail, les entrées et sorties des occupants, de même que les éventuelles détériorations et rénovations, à moins de payer une agence immobilière pour s'en charger.

L'échange de maisons : ici, le gain financier est indirect puisque vous diminuez le coût de vos vacances en logeant chez quelqu'un d'autre. Le fait que chaque propriétaire séjourne dans la maison de l'autre garantit en général un bon respect des lieux.

le co-achat immobilier : la mutualisation des coûts est au cœur du concept. Encore faut-il accepter de décider à plusieurs.

 

 

VOIR LES ARTICLES :