Title

Un quartier populaire qui s’embourgeoise

Wazemmes est un peu à Lille ce que Belleville est à Paris : un quartier populaire très coloré qu’habitaient autrefois les ouvriers. Ce quartier bohème, séduit par son charme particulièrement cosmopolite.

Initialement un village, il a été rattaché à la commune de Lille sous le Second Empire. Son nom vient de « Was » (le marais) et de « hem » (la maison). Hors de l'enceinte urbaine jusqu'au XIXe siècle, le village de Wazemmes offrait des espaces pour l'installation d'usines. Avec elles se sont construites des courées, principalement dans les rues Racine, des Sarrazins et d'Iéna, dont un certain nombre sont détruites.

La courée Vilain

Cette petite cour, dernier vestige d’un passé ouvrier, est située au 151 rue Léon Gambetta. Cette forme d’habitat est caractéristique du développement industriel du Nord de la France de la première partie du XIXe siècle, et, de ce fait, elle fait partie du patrimoine architectural du Nord. La courée Vilain trouve sa forme actuelle au début du XXe siècle. Onze habitations individuelles sont construites en vis à vis, délimitant un espace extérieur collectif : la cour. Elle est l’unique cour de Lille qui existe de nos jours, dans son ancienne configuration : une maison de maître qui domine onze maisons d’ouvriers. Construite en 1849, elle devient en 1870 une école pour garçon. Ses fenêtres peintes l’ont été dans le cadre de l’opération des « Fenêtres qui parlent » lancée en 2002.

Cité philanthropique Napoléon

A l’angle des rues Gantois et de Wazemmes, la Cité Philanthropique, ou Cité Napoléon (en hommage à Napoléon III qui a soutenu le projet), est un des rares exemples encore parfaitement préservés en France des architectures sociales dites « utopistes » qui fleurirent au XIXe. Cet ensemble de six bâtiments distincts, construits de 1859 à 1862 par l’architecte lillois Emile Vandenbergh, a été conçu pour accueillir mille familles ouvrières. Son objectif était d’améliorer les conditions de vie des ouvriers, par des conditions d’hygiène correctes, l’accès à l’eau potable, la présence de la lumière, en opposition aux courées souvent insalubres. Cette Cité qui a fait l’objet d’une réhabilitation est aujourd’hui convertie en logements sociaux pour personnes âgées.

Un quartier qui s’embourgeoise

On note un phénomène de gentrification* de ce quartier depuis le début des années 2000, des populations aux profils socio-économiques élevés ont pu être attirées par un aspect « authentique » du quartier et de ses habitants, tout en étant proche du centre-ville. Wazemmes, un quartier idéal pour Bobo ?

*La gentrification (anglicisme créé à partir de gentry, « petite noblesse »): embourgeoisement.

La Maison de Quartier

Chaque mois, la Maison de Quartier accueille dans son local rue de Wazemmes une exposition d'un artiste amateur: peintures, arts numériques, photos, création de tous horizons... Des ateliers avec les habitants animés par les artistes font parfois suite aux expositions

La maison folie

Cette ancienne filature aujourd’hui réhabilitée est devenue l’un des équipements culturels phare de la ville de Lille. A la fois lieu de création et de diffusion pluridisciplinaire : une salle de spectacle (240 places), une salle intimiste: l’Auberge ; une salle d’exposition sur 3 étages (600 m2), un espace vert qui permet l’implantation de scènes extérieures... 5 000 m2 sont ici dédiés à la création artistique et à la culture populaire.

La malterie

Cette ancienne brasserie du quartier de Wazemmes a été investie dès 1995 par des artistes et des musiciens. Une centaine d’artistes, peintres, plasticiens, sculpteurs, vidéastes, gens de théâtre, musiciens, y travaillent par intermittence. Sept associations programment dans la petite salle en sous-sol de la musique improvisée ou expérimentale, du jazz, de la musique baroque ou rock…

EN CHIFFRES

1858: annexion de Wazemmes à Lille ; 2e quartier le plus peuplé de Lille ; 169 hectares ; 26 539 habitants (Insee 2009)

Population: + 13,4 % entre 1999-2009 ; 105 associations

Marché : 1er du NPDC ; 400 commerçants, 50 000 visiteurs

Culture : La maison Folie: 90 000 personnes, 150 évènements, 7 expositions, 60 équipes artistiques en résidence en 2010

La Malterie: 28 ateliers ; 300 m2, 150 artistes plasticiens chaque année

Prix immo : 1548 € le m2 en appartement (à partir de), 1180 € le m2 en maison, 70 % de maisons individuelles, 600 nouveaux logements à venir

Retrouvez toutes nos annonces immobilières sur Lille & ses alentours !

 

 

VOIR LES ARTICLES :