Title

Un concierge sur mesure

Après avoir quasiment disparu de nos immeubles, les employés de gardiennage ont trouvé un nouveau souffle à travers l'économie collaborative et les services entre particuliers. Tour d'horizon.

Autrefois, chaque immeuble avait son propre concierge. Cette personne de confiance entretenait les parties communes, ouvrait aux réparateurs et arrosait les plantes ou nourrissait le chat de l'un des résidents en cas d'absence. Mais, afin de réaliser des économies, les copropriétés ont repris leurs trousseaux de clés à de nombreux gardiens. Alors qu'ils étaient plus de 29 000 à Paris et près de 90 000 sur tout le territoire national en 1982, selon les chiffres de l'Insee, le syndicat de cette corporation déplorait une chute de 49 % des effectifs en 2010. Néanmoins, la balance pourrait à nouveau s'inverser grâce à des initiatives innovantes.

Un service de proximité

L'intérêt d'un service de conciergerie pour les locataires comme pour les propriétaires est indéniable. Encore faut-il trouver une personne de confiance à qui l'on accepte de laisser ses colis ou plus encore de confier ses clés. C'est l'ambition du projet « Lulu dans ma rue » qui se propose de mettre en contact un particulier ayant besoin d'un service avec un concierge vivant près de chez lui. Ce service a été lancé au printemps par Charles-Édouard Vincent, fondateur d'Emmaüs Défi, dans le IVe arrondissement de Paris et réunit déjà plus d'une vingtaine de Lulus, surtout des étudiants, des retraités et des demandeurs d'emploi. En pratique, les personnes intéressées contactent Lulu dans ma rue via le site www.luludansmarue.org ou en se rendant au kiosque installé au métro de la place Saint-Paul. L'association se charge ensuite de relayer le besoin à un Lulu du réseau qui réalisera la prestation à partir de 5 € les 20 minutes, dans le cadre d'un statut d'auto-entrepreneur. Pour l'instant limité au IVe arrondissement parisien, ce projet prévoit de s'étendre prochainement.

Partir l'esprit tranquille

Flairant le potentiel de ces services de proximité, des start-up se sont elles aussi engouffrées dans la brèche, à l'image du site Welkeys.com. Proposant des prestations à mi-chemin entre la conciergerie et l'agent immobilier, la plateforme s'est spécialisée dans la gestion des locations de courte durée dans les grandes villes de France. Son concept ? S'occuper de la logistique lorsque vous souhaitez louer votre logement en votre absence. Moyennant 15 €, un concierge proche de chez vous et dûment sélectionné se charge alors de gérer l'accueil et le départ de vos locataires, le tout avec un état des lieux en bonne et due forme pour éviter les mauvaises surprises. S'y ajoute également une prestation de ménage, voire le changement du linge de maison pour retrouver votre habitation en parfait état à votre retour.

La conciergerie se réinvente

Alors qu'aujourd'hui la majorité des citadins ne connaît pas son voisin de palier, la consommation collaborative a entrepris de remettre le lien social au cœur de notre vie. Dans ce cadre, le concierge n'est plus un salarié à temps plein mais plutôt un habitant du quartier souhaitant arrondir ses fins de mois en proposant des petits services de jardinage, de bricolage, de garde d'enfants voire de secrétariat ou de comptabilité, selon ses compétences. De multiples plateformes web jouent les intermédiaires en la matière comme Monptivoisinage.com et Ma-residence.fr qui misent sur le rapprochement des habitants d'un même quartier ou d'un même immeuble pour faciliter leur quotidien. De leur côté, Auxservicesdesvoisins.com, ServiStreet.com et Find'Eur.fr ciblent davantage des prestations rémunérées.

 

VOIR LES ARTICLES :