Title

Spa, sauna, hammam : et si ça ne coûtait pas si cher ?

Cinquante pour cent des Français rêvent de posséder un équipement aquatique type spa et balnéo (1). Aujourd’hui, cette quête du bien-être à domicile se révèle être bien plus accessible que l’on ne pourrait le penser. Car, comme le souligne Jean-Philippe Trabuchet, technico commercial chez Rigail, « installer un spa, un sauna, un hammam chez soi s’est démocratisé ». En cause, des tarifs dégraissés « qui permettent même de se faire plaisir avec un budget serré ».

Jacuzzi à petits prix

Jacuzzi, la marque historique qui a lancé le mouvement il y a tout juste 50 ans, propose d’ailleurs une large gamme à partir de 10 000 euros. Les prix peuvent grimper jusqu’à 26 000 € explique-t-il. Ceux-ci varient « en fonction des dimensions, si le modèle est encastrable ou à poser », mais aussi selon « les options ». Le modèle six places Jacuzzi J275 par exemple, qui comprend chromothérapie, système audio intégré et plusieurs massages, passe actuellement sous la barre des 10 000 euros (2). Des arguments qui poussent de plus en plus de foyers à sauter le pas.

Le sauna finlandais, la cabine infrarouge et le hammam

Le sauna finlandais traditionnel trouve également aisément sa place au sein des habitations. « Avec poêle et pierre, il s’installe selon le principe d’un assemblage de panneaux bois préfabriqués aux dimensions standard ou sur mesure, explique Jean-Philippe Trabuchet. Il doit se poser sur un sol carrelé pour un bon entretien. Une seule arrivée de courant suffit, mais souvent il nécessite de forte puissance (8KW). » L’alternative reste « la cabine infrarouge pouvant s’installer facilement et correspondant à une clientèle plus large, car les températures sont moins chaudes (50 à 70° en moyenne contre 80 à 110° pour le sauna, ndlr) et surtout elles sont moins chères, à partir de 2 000 euros ». Les personnes plus sensibles à la chaleur peuvent se tourner vers le hammam (40 à 45 ° et un taux d’humidité compris entre 80 et 85%).

(1) Source Observatoire de l’Eau et du Bien-être – septembre 2014.

Rigail en quatre questions

Quatre questions à Jean-Philippe Trabuchet de chez Rigail, une société familiale spécialisée dans les carrelages, cheminéespoêles, marbrerie de décoration, salles de bain et bien-être, situé dans le Pas-de-Calais.

Quelle est la différence entre un spa et un jacuzzi ?

Il n’y a pas de différence. Jacuzzi est l’inventeur du spa et de la balnéo. Cette marque est devenue un terme générique pour beaucoup de monde. On parle de Jacuzzi pour citer un spa, mais en réalité, c’est une marque, qui fête d’ailleurs ses cinquante ans d’existence cette année.

Est-ce réellement possible d’avoir ce genre d’installation lorsqu’on est un particulier ?

Aujourd’hui, grâce aux évolutions techniques et à la baisse des coûts, tout le monde peut se créer un espace bien-être.

Où est-il préférable d'installer son spa ?

Tous les modèles peuvent être installés aussi bien en intérieur (sous une véranda, l’extension d’une maison) qu’en extérieur (sur une terrasse, dans un jardin, etc.).

Quelles sont les dispositions techniques à prendre en compte ? Peut-on l'installer seul ou doit-on recourir à un spécialiste ?

Les éléments à prendre en compte sont l’accès à la maison ainsi que le poids de l’appareil lors de la livraison. D’ailleurs, cela nécessite souvent des engins de levage spéciaux. La mise en œuvre, quant à elle, reste simple : il suffit d’avoir une arrivée électrique ainsi qu’une arrivée d’eau. En revanche, il faut quand même une formation pour le traitement d’eau.

 

VOIR LES ARTICLES :