Title

Revêtement: à chacun son style

Carrelage : cuisine et salle de bains, mais pas seulement

Qu’on se le dise, le carrelage reste très prisé des consommateurs lorsqu’il s’agit d’habiller une cuisine ou une salle de bains. Et pour cause, il a plus d’un atout à son actif : on le trouve dans tous les coloris et le public apprécie son côté pratique. Rappelons qu’il est simple d’entretien et facile à nettoyer. Mais à la vue de tant d’avantages, pourquoi le cantonner uniquement à ces pièces de l’habitation ? Car le carrelage s’est adapté au marché de la déco et a opéré une rupture avec son allure traditionnelle. Certes, le carreau émaillé simple et fonctionnel existe toujours. Cependant, le carrelage prend différentes formes aujourd’hui. D’autant plus qu’il imite aussi les matériaux nobles ouvrant ainsi des combinaisons et des perspectives nouvelles. Effets marbre, parquet, pierre, tomette et même textile… Le bois est tendance ! Qu’à cela ne tienne, le marché propose des gammes de carrelage sérigraphié imitant même les nervures des plus belles essences. Carré ou rectangulaire, il permet de laisser parler son imagination dans un salon, une chambre à coucher ou une salle à manger. Grâce aux progrès techniques, c’est à s’y méprendre. Pour les fans de mosaïques, là aussi on constate depuis quelques années des avancées pour vous simplifier l’existence. Elles sont désormais reproduites sur des carrés de plus ou moins grandes dimensions à poser en quelques heures seulement.

Du vinyle pour tous les styles

En termes de revêtement de sols, le vinyle occupe également une belle place chez les particuliers. Ultra-résistant, facile à poser et à entretenir, il est devenu incontournable. Les enseignes rivalisent d’ingéniosité pour séduire les consommateurs avec une large gamme de design, coloris et de textures. Les sols en vinyle répondent à toutes les demandes, que l’on adopte un style charme, rétro ou industriel. Rien d’étonnant donc à dérouler un modèle métallisé ou effet béton dans ses intérieurs. Les motifs, eux, se veulent parfois minimalistes ou carrément graphiques. Et toujours stylisés.

Moquette forever

On croyait l’ère de la moquette terminée, il n’en est rien. À poser en lés ou en dalles, elle séduit de nouveau le public. D’autant plus que selon les modèles, des bandes adhésives double face suffisent pour l’installer sur des surfaces de 15 mètres carrés environ. Tout dépend de l’envers de la moquette. Si celui-ci est en mousse ou en latex, il faudra peut-être privilégier la colle, quand celles à dossiers tissés peuvent être tendues.

Tendance outdoor

Dans sa perpétuelle quête d’espace en plus, le public ne boude aucun mètre carré et investit aussi l’extérieur. Que l’on ait un grand jardin ou un mini balcon, tout est bon pour faire de ces lieux des petits coins de paradis. Et cela passe bien évidemment par des aménagements.

Misez sur le carrelage « outdoor »

Si installer une table, des chaises de jardin ou encore des plantes participe au bien-être, il ne faut en aucun cas négliger l’habillement des sols. Car celui-ci donne le sentiment d’un prolongement de son intérieur. Mais quel matériau choisir ? Le carrelage « outdoor » a toujours la cote. Pour les travaux, il suffit notamment de mortier colle adapté, de mortier à joint et de mastic silicone. Si la dalle en béton vient d’être coulée, il faudra attendre environ un mois avant de vous lancer dans cette opération d’embellissement.

Quid des autres matériaux ?

D’autres revêtements peuvent également retenir votre attention à l’instar des lames de bois pour un effet parquet, des dalles antidérapantes, des caillebotis, des gazons artificiels et même de la moquette ! Aujourd’hui, il est courant de trouver sur le marché des modèles conçus spécialement pour les extérieurs. On les retrouve aux abords des piscines, dans des patios, dans les jardins… Elles renforcent l’aspect cosy et apportent une touche chic et élégante. Avant de faire son choix, il est important de s’intéresser, entre autres, à la hauteur et à la densité de fibres au mètre carré. N’oubliez pas de jeter un œil sur l’envers, car il faut suffisamment de matière pour fixer les fibres.

REVÊTEMENTS :LES ATOUTS DÉCO

 

Dans une tendance où les murs s’effacent pour ouvrir les espaces de vie, jamais les revêtements ont eu autant d’importance dans la maison. Zoom sur cet atout déco qui recèle bien des surprises.

 

Alors que la pièce de vie s’agrandit en ne formant plus qu’un avec la cuisine, le salon et la salle manger, les revêtements deviennent la pierre angulaire de cette réorganisation des lieux. Suivant les goûts des occupants, Arnaud Livolsi, de Notes de styles, architecture d’intérieur, recommande deux approches. « La première est d’harmoniser la grande pièce en raccordant le plafond et le sol des différentes pièces afin de créer une unité et de poursuivre visuellement l’espace en accordant les matériaux et les couleurs. Il n’y a ainsi plus aucune barrière visuelle à l’espace. » La seconde est « de différencier les anciennes pièces (dans le cas d’une rénovation, ndlr) en créant un univers par zone. Pour cela, il est possible de peindre les murs avec des couleurs vives à un endroit et des couleurs plus sobres à l’opposé pour créer un contraste, ou encore de distinguer les sols, comme entre une cuisine, au sol en carrelage, ouverte sur la pièce de vie, au parquet chaud. » Qu’ils soient graphiques, géométriques ou encore colorés, etc., si les revêtements jouent de plus en plus la carte déco ce que l’on sait moins c’est qu’ils participent à gommer quelques imperfections (voir ci-contre). Encore un bon point pour eux.

 

Revêtements : la solution anti-défaut

Peu réputé pour cette utilisation, le revêtement peut, pourtant, être un véritable “trompe l’œil”. Agrandir ou au contraire rétrécir une pièce sont ses points forts. Pour agrandir une cuisine ou une salle de bains, les adeptes du carrelage, choisiront des carreaux XXL. Dans le cadre d’un couloir trop étroit, les amateurs de peinture opteront pour des couleurs froides qui tendent à reculer l’espace, tandis que les couleurs chaudes, réputées pour rétrécir l’espace et rapprocher les murs, seront positionnées sur les murs latéraux pour réduire une pièce trop large. De manière générale, il convient de retenir que les tons blancs et clairs agrandissent une pièce tandis que les tons foncés la rétrécissent.

 

VOIR LES ARTICLES :