Title

Quelles astuces pour un logement moins énergivore?

Rendre son logement moins énergivore est une démarche intéressante à plusieurs titres: premièrement, parce que cela permet de faire des économies substantielles; deuxièmement, parce que c’est une façon de préserver les ressources naturelles de la planète.

Faire en sorte de consommer moins d’énergie ne signifie pas nécessairement réaliser des travaux de grande ampleur pour avoir une habitation autosuffisante. Cela consiste parfois simplement à faire attention à tel ou tel petit détail pour éviter de gaspiller et, ainsi, dépenser moins. Des efforts modérés qui ont parfois des conséquences importantes sur les factures et sur l’environnement…

Le chauffage

Première source de dépense des foyers français, le chauffage représente près de 40 % de la consommation énergétique de l’Hexagone. Pourtant, dans la plupart des logements, il serait assez aisé de consommer moins, en ne chauffant qu’à 20°C les pièces à vivre, à 17°C les pièces de nuit et à 22°C les salles de bains. Quant aux toilettes, dressings et autres pièces dites « de passage », elles se dispensent parfaitement de chauffage. Autres astuces pour dépenser moins : nettoyer ses radiateurs deux fois par an, fermer ses rideaux, installer des joints en mousse au niveau des jointures des fenêtres et utiliser des thermostats qui gèrent le fonctionnement des radiateurs pour qu’ils soient à l’arrêt en journée quand il n’y a personne dans la maison et en marche quand le logement a retrouvé ses habitants.

Les appareils électriques et électroménagers

Beaucoup d’appareils fonctionnant à l’électricité consomment plus que nécessaire. C’est le cas des frigidaires et des congélateurs qui sont laissés ouverts trop longtemps et au sein desquels la présence de givre augmente la consommation électrique. C’est également le cas de tous les appareils laissés en veille comme les télévisions, les chaînes hi-fi, les machines à laver, les fours qui préchauffent trop longtemps, les chargeurs branchés 24 heures sur 24 et les chauffe-eau qui tournent en continu, même pendant les vacances…

Economie d’eau

La consommation d’eau est aussi une importante source de dépenses. Pour limiter ces frais, il existe plusieurs astuces. La première chose à faire, même si cela constitue une dépense préalable, est l’achat d’un lave-vaisselle. Cet appareil consommera beaucoup moins d’eau que si la vaisselle est lavée à la main. Dans les toilettes, les chasses à double débit qui permettent de moduler la consommation seront également idéales pour faire des économies. Pour ceux qui ont un jardin, l’arrosage en soirée plutôt qu’en journée évitera les évaporations d’eau inutiles au moment des fortes chaleurs. Les douches sont à privilégier plutôt que les bains qui utilisent trois fois plus d’eau. Et pour ceux qui voudraient faire des économies de plus grande ampleur, revoir entièrement l’isolation de son logement n’a pas son pareil : changement des huisseries, installation de laine de verre ou de ouate de cellulose dans les combles, doublage des murs… L’installation d’une pompe à chaleur, d’une éolienne de jardin, d’une citerne pour récupérer les eaux de pluie et de panneaux solaires permettra également d’alléger les factures.

Deux énergies pour un chauffage

Les nouveaux modes de production d'énergie sont intéressants mais il est parfois difficile de remplacer toute son installation. Rien ne vous empêche cependant d'utiliser plusieurs sources de chaleur, en combinant leurs atouts. Le solaire peut être utile pour l'eau chaude sanitaire, les pompes à chaleur peuvent assister les chaudières existantes et les chauffe-eau thermodynamiques sont parfaitement indiqués pour assurer le chauffage des petites pièces. Quant aux radiateurs électriques, ils trouveront toujours leur utilité pour du chauffage d'appoint.

 

VOIR LES ARTICLES :