Title

PAROLE D’EXPERT

Présentez-vous

Au départ agent commercial pendant 13 ans, par la suite j’ai créé ma propre agence immobilière, la 1re et la plus ancienne de St Amand-les-Eaux, il y a 31 ans. Passionné par mon métier à 80 ans (après 44 ans de métier dans l’immobilier), je travaille toujours, avec ma femme et mon fils qui s’apprêtent à prendre la relève.

Pourquoi choisir d'habiter ce secteur ?

C’est un secteur qui bénéficie de nombreux avantages, notamment sa proximité avec de grandes agglomérations telles que Lille, Valenciennes ou encore Tournai, tout en restant une petite ville agréable où il fait bon vivre et en devenir.

Existe-t-il un bien typique et recherché sur Saint-Amand ?

Le bien typique et le plus recherché sur le secteur est la fermette restaurée individuelle, typique du secteur avec les poutres apparentes, les briques et le cachet de l’ancien. Le pavillon individuel est également apprécié, avec une préférence pour le contemporain. Le plus couru restant l’individuel.

Quels sont les communes où il est bon d'investir ?

Sur tout le secteur amandinois, la brique restera toujours une valeur sûre dans les environs. Sinon, les secteurs les plus prisés restent St-Amand-les-Eaux côté Thermal et les villages tels que Lecelles, Hasnon, Saméon, Rosult etc. pour leur proximité des axes autoroutiers. Les secteurs de château l’abbaye, Flines, Maulde, Nivelle etc. restant également appréciés pour leur proximité avec la Belgique.

Que dire du marché sur l'amandinois ?

C’est un marché dynamique, relancé par la baisse des taux d’intérêts et des prix du marché suite à la crise. Cela permet à de nombreux primo-accédants de se lancer dans un projet immobilier notamment avec les nouvelles conditions de prêts à taux 0. C’est donc le moment d’investir sur le secteur ; notre porte est donc ouverte à quiconque désire se lancer dans un projet immobilier, nous ferons tout pour vous accompagner au mieux de vos intérêts comme nous l’avons toujours fait grâce à nos honoraires d’agence défiant toute concurrence : 3 % TTC.

 

VOIR LES ARTICLES :