Title

Maison de prestige : un bien accessible ?

Le marché de l’immobilier de prestige en Nord - Pas-de-Calais a enregistré une progression en 2015 selon l’agence Sotheby’s, grâce notamment à une baisse du prix de vente de certains biens. Aujourd’hui, dès 400000 euros, il est possible de s’offrir une de ces pépites dont le Nord - Pas-de-Calais se fait écrin. Explications.

"L’immobilier de prestige ne veut pas dire l’immobilier cher" , souligne Lucien Masse, président de l'agence immobilière lilloise, Sotheby’s International Realty . Car loin d’être confidentiel, derrière le mot « prestige » se cache une pluralité de critères qui rendent une multitude de biens éligibles à cette catégorie. "L’immobilier de luxe a plusieurs synonymes : le charme, l’exceptionnel par l’architecture ou l’emplacement, le bien atypique, historique. Du petit appartement « très cosy » au grand loft épuré, de la maison de maître, en passant par la villa individuelle ou l’hôtel particulier, il existe des biens plus accessibles qu'on imagine puisque nous en proposons à partir de 400 000 euros" précise le spécialiste, fort d’une expérience de trente ans dans l’immobilier. Si les biens immobiliers d’exception maillent le territoire du Nord - Pas-de-Calais, ils sont particulièrement présents sur des communes comme La Madeleine, Lambersart, Marcq-en-Barœul, Croix, Wasquehal, Mouvaux, Mérignies, Hardelot , L e Touquet … où l’on peut y dénicher des maisons bourgeoises ou très contemporaines. Les citadins en quête d’exceptionnel s’orienteront quant à eux vers des appartements dans le Vieux Lille ou encore vers de luxueux logements avec vue panoramique sur le bois de Boulogne et les grands monuments de la capitale des Flandres...

Portrait robot des acquéreurs

Plus de 70 % de la clientèle de biens de luxe en France est âgée de plus de 50 ans*, et près d’un acheteur sur trois affiche des revenus annuels au-delà de 200 000 euros (32 %). Essentiellement actifs (72 %), ces acquéreurs sont à 91 % des secundo-accédants, un chiffre qui contraste fortement avec le marché de l’immobilier « classique » où la primo-acquisition affiche une part importante à 47 %. Aussi, 75 % des acquéreurs d’immobilier de luxe possèdent déjà plus de deux biens en portefeuille et 28 % résident en France. Autre élément notable : le retour des acquéreurs haut de gamme sur l’investissement locatif (17 %). « Alors que les investisseurs avaient mis de côté l’investissement locatif (avec le dispositif Duflot etc.), ils y reviennent progressivement » explique le président de Coldwell Banker France & Monaco. *Source : Etude menée par le portail d’annonces immobilières haut de gamme Lux Residence.com en collaboration avec Coldwell Banker France & Monaco.

Quelques demeures célèbres dans la région

Référence dans l’histoire de l’architecture, la Villa Cavrois édifiée de 1929 à 1932 par l’architecte Robert Mallet-Stevens a ouvert cette année ses portes au public après des travaux de rénovation. Située à Croix, celle qui vient de rejoindre le réseau mondial des Iconic Houses, regroupant deux cents bâtiments emblématiques de l’architecture dans le monde, est un fleuron du mouvement moderne.

Le château Dampierre à Anzin

Ce château est inscrit aux monument historique le 9 octobre 2009, avec le parc qui l'entoure, et aussi sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis le 30 juin 2012.

Le château Mercier

Le château Mercier est un château patronal du bassin minier du Nord - Pas-de-Calais, bâti au tout début du XX e siècle pour le directeur général de la Compagnie des mines de Béthune Louis Mercier, à Mazingarbe. Il a pour vocation de servir de logement et de salle de réunion. Le château Mercier, ainsi que son parc et ses annexes, est inscrit aux Monuments historiques le 9 octobre 2009. Avec des maisons d'ingénieur, il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial par l'Unesco.

Le château du Vert-Bois

Le château du Vert-Bois est situé sur la commune de Bondues. Il est inscrit dans un domaine de 60 hectares qui comprend un village artisanal, deux restaurants, le château et son parc. Le parc, d'une cinquantaine d'hectares, comprend des sculptures de Jean de Bologne, Eugène Dodeigne, Jules Paressant et Paul Hémery. Le château lui-même présente des collections de peintures, sculptures, mobilier et orfèvrerie pour la plupart du XVIIIe siècle.

 

VOIR LES ARTICLES :