Title

Le succès inespéré du nouveau prêt à taux zéro

C'est l'une des bonnes surprises de l'année. Mis en place depuis le 1er janvier 2016, le nouveau prêt à taux zéro fait fureur partout en France.
Selon Adrien Pretre, directeur de l'agence Crédit foncier à Troyes, les objectifs vont être largement dépassés.

 

Plus qu'une aide, le prêt à taux zéro (PTZ) représente une clé d'entrée vers l'accession à la propriété pour les ménages modestes. Ce dispositif financier a été élargi par le gouvernement en début d'année 2016.

Pour rappel, le prêt à taux zéro (PTZ) est un emprunt dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Cette aide financière a pour but de faciliter l’accession à la propriété des ménages, mais n’inclut ni les frais d’acte notarié, ni les droits d’enregistrement. Le PTZ permet de financer jusqu’à 40 % de l’achat d’un bien immobilier et vient donc en complément d’un ou de plusieurs autres prêts.

S'appliquant dans tout le territoire et pour les biens neufs et anciens (avec travaux), le PTZ est un vrai succès. Même certains professionnels de l'immobilier ne s'y attendaient pas. « Ça marche vraiment. Lorsqu’elle a été annoncée, la mesure nous semblait réductrice, on ne pensait pas qu’elle aurait un tel succès », avouait Jean-François Buet, le président de la Fnaim, dans les colonnes du Figaro.

Les objectifs devraient être dépassés

Localement, la progression du nombre de prêts enregistrés par les banques suit la courbe nationale.
« Dire que le nouveau PTZ marche est un euphémisme, avance Adrien Pretre, directeur de l'agence du Crédit foncier à Troyes. On a eu un premier semestre avec plus de 70 % sur du neuf pour des primo-accédant. Ce dispositif a véhiculé un vrai canal de distribution. Le Salon de l'immobilier (à Troyes au mois de mars dernier, NDLR.) était bien orienté et cela a permis d'apporter une nouvelle clientèle. On sent que ç'a été très porteur. La nouvelle mouture est formidable pour le neuf et pour l'ancien avec des travaux. »

En élargissant les conditions d'obtention du PTZ, le gouvernement visait un objectif : celui d'atteindre les 120 000 dossiers d'ici à fin 2016. Le pari sera-t-il tenu ?
« Non seulement, il va être tenu, mais même dépassé, répond Adrien Pretre. Historiquement, le Crédit foncier a eu la main sur le PTZ, mais on voit d'autres banques telles que la Banque postale et le Crédit agricole se positionner. Couplé au dispositif Pinel qui fonctionne aussi, le PTZ offre un très bon premier semestre 2016 en espérant que la nouvelle mouture sera maintenue l'an prochain... »

Franck DE BRITO

 

VOIR LES ARTICLES :