Title

Le divorce impacte les mètres carrés

Si l'acquisition d'une maison familiale est possible à deux, tout est remis en cause en cas de séparation.

Le reste du crédit à rembourser et l'entretien trop coûteux poussent bien souvent les ex-conjoints à vendre pour se reloger, chacun de leur côté, dans une habitation plus petite. L'Insee a d'ailleurs chiffré cette baisse de superficie en la mettant en rapport avec la garde des enfants. D'après cette récente enquête, un parent divorcé qui obtient la garde exclusive opte pour un nouveau logement mesurant 15 m2 de moins que l'ancien. En cas de garde alternée, cette diminution de l'espace atteint même 24 m2 pour le domicile de la mère et 19 m2 pour celui du père. Grâce à un niveau de revenus en général plus important que celui de son ex-épouse, le chef de famille peut ainsi conserver une surface habitable plus confortable, quel que soit le mode de garde, et ce, alors même que la majorité des enfants partent vivre avec leur mère.

 

VOIR LES ARTICLES :