Title

La métropole lilloise repense l’habitat

Avec ses 1,1 million d’habitants répartis sur quatre-vingt-cinq communes, Lille Métropole (Métropole Européenne de Lille depuis le 1er janvier 2015) est la quatrième agglomération française derrière Paris, Lyon et Marseille. Une Métropole dynamique et jeune - 36% de la population Lille Métropole a moins de 25 ans - qui œuvre à imaginer la ville de demain.

Fin 2013, dans le quartier des Bords de Lys et le centre-ville de Bousbecque, 167 logements sur 2,5 hectares dont 45 % de logements sociaux ont été inaugurés. Création d’un accès à la Lys pour les piétons et les cyclistes, “ouverture” du centre-ville sur la rivière, logements basse consommation, Zone 30 donnant la priorité aux piétons, boîtes aux lettres regroupées et bancs installés entre les maisons, pour créer des points de rencontre… Depuis quelques années, des idées poussent ici et là dans la métropole lilloise, pour imaginer la ville de demain, durable, conviviale et créatrice de lien social. Et toutes les initiatives passent par l’habitat. Comme à Seclin, où une ancienne vinaigrerie a été reconvertie en îlot de logements en collaboration elle aussi avec la Métropole Européenne de Lille dans le cadre de la politique « Ville renouvelée ».

L’habitat participatif à l’honneur à Lille

Déjà à l’initiative de deux appels à projet aux Bois-Blancs, Lille met dès ce mois-ci l’habitat participatif à l’honneur. En étant partenaire de la manifestation « habitat participatif : des ateliers pour comprendre » organisés par l’association Eco Habitat Groupé Nord - Pas de Calais dont le premier cycle de quatre rencontres (jusqu’à fin février) débute mardi 6 octobre à partir de 19 h 30 à la mairie de Lille. Ces rendez-vous visent à permettre « aux personnes désireuses de faire de l’habitat groupé participatif et qui sont seules dans leur coin, de réfléchir à plusieurs et d’avancer plus vite » explique Jean-Louis Séhier de Eco Habitat Groupé Nord - Pas de Calais. Une association fondée en 2012 autour de l’idée de « fédérer tous les individus aspirant à se lancer dans ce type de projets. Nous avons senti le besoin de regrouper les énergies. Il y a ceux qui y vivent déjà et ceux qui veulent faire ». Sans oublier « ceux qui ne savent pas encore de quoi il s’agit et ceux qui hésitent ». Avant d’ajouter que : « La ville de Lille nous a proposé de travailler avec elle, afin d’être acteur de l’information, d’apporter notre connaissance de l’habitat groupé participatif qu’elle souhaite développer ». Encore anecdotique en France, l’habitat participatif aurait, selon Jean-Louis Séhier membre du collège de l’association Eco Habitat Groupé Nord - Pas de Calais qui expérimente l’expérience depuis plus de vingt-cinq ans à Villeneuve-d’Ascq, un avenir radieux devant lui. « Echanger des outils, partager du matériel, organiser du covoiturage, c’est ce que nous faisons depuis des années. Nous n’avons pas besoin de sites internet pour cela… » se réjouit Jean-Louis Séhier. « Dans un monde très individualiste, nous proposons avec l’habitat groupé participatif un fonctionnement collectif, vecteur de solidarité ».

A savoir

« Visitez Lille depuis chez vous ! » C’est la proposition faite sur le site Mairie-Lille.fr qui propose des visites virtuelles commentées. Partez à la découverte notamment de la Grand’Place, de l’hôtel de ville, de la maison Folie de Moulins ou encore du parc Jean-Baptise Lebas… c’est facile, instructif et en plus indiqué sur une carte pour mieux se repérer.

 

VOIR LES ARTICLES :