Title

La « maison plante » de Sebourg

Dans un cadre bucolique, avec vue sur la campagne dans un calme absolu, cette maison aux formes étranges est classée monument historique depuis 2002 (maison et terrain). Elle illustre le mouvement de la contre-architecture.

Maison plante, maison bouteille, maison fleur ou maison Verley (nom de l’ancien propriétaire)… Cette drôle de bâtisse a été construite en 1971-1972 à Sebourg par le sculpteur hongrois Pierre Szekely et l'architecte Henri Mouette. Appelée maison-fleur ou maison-plante, son plan reproduit le dessin d'une fleur sur tige avec ses feuilles. Les formes arrondies ont été rendues possibles grâce à l'utilisation de béton propulsé, véritable prouesse architecturale à l’époque.

Vivre au milieu de la nature sans sortir de la maison

La maison se déploie librement sur un vaste terrain en pente, en lisière d'un bois, aux limites d'un hameau voisin de la ville de Valenciennes. L'entrée s’ouvre sur une passerelle couverte, sorte de tunnel éclairé d'une large baie, comme un visage. Ce passage se divise, comme une tige porte des branches, pour donner accès à la « maison » des enfants, vaste coquille abritant deux étages. Là se tiennent aisément cinq chambrettes, sortes d’alcôves éclairées de hublots. Chacune a son volume propre, sa propre baie vitrée donnant sur le jardin de plain-pied ou sur une terrasse à l'étage qui sert de salle de jeux. Au fond, on découvre de partout le volume massif de la salle de séjour, dont le plan s'inscrit dans un cercle, la cheminée monumentale servant de centre et de pivot. La lumière organise l'espace, laissant deviner au fond, le volume immense du séjour en contrebas… et une piscine à l’extérieur. Les fenêtres s'arrondissent, comme pour mieux se conformer au champ de la vision. Ici pas de mur, ni de toit, et nulle part cet angle droit qui passe pour la norme.

Source : astudejaoublie.blogspot.fr

 

VOIR LES ARTICLES :