Title

De plus en plus de salariés choisissent la colocation

D'après une récente étude, salariés et étudiants feraient jeu égale sur le marché de la colocation. Une affirmation qui vient contrecarrer les idées reçues autour de ce mode d'hébergement. Qu'en est-il dans l'Aube ? Si à Troyes, le marché progresse doucement, il est quasi inexistant dans le reste du département.

 

Il y a autant de salariés que d'étudiants qui habitent en colocation en France. Ce constat est dressé par le site Se Loger qui a mené l'enquête avec Appartager, site spécialisé dans les annonces de colocation. Au premier trimestre 2016, étudiants et salariés composent chacun 43 % des colocataires, devant les retraités (1%). Derrière ce constat se cache une autre réalité : l'âge moyen des colocataires vieillit et la tranche des colocataires de plus de 40 ans augmente. La première catégorie d'âge reste les 21-25 ans (37%), devant les 26-30 ans (21%). Les 18-20 ans, principalement composés d'étudiants arrivent en troisième position (19%), devant les 31-40 ans (13%) et le plus de 40 ans (10%). L'âge moyen du colocataire passe de 26,5 à 27 ans. Avec une part de plus de 40 ans qui atteint les 10 %, la France se rapproche de pays comme l'Angleterre et l'Espagne. L'an dernier, cette proportion atteignait les 9 %. « Nous sommes attentifs aux tendances soulignées par ce baromètre pour le premier trimestre 2016, réagit Roland Tripard, président du groupe Se Loger. La colocation est une réponse à la tension du marché de l'immobilier et elle concerne de plus en plus de Français. Il ne suffit plus aujourd'hui d'avoir un emploi stable pour pouvoir se loger confortablement. La colocation est une des solutions pour y remédier. »

Un budget moyen qui augmente

La tendance du marché que prétend révéler l'enquête est à relativiser. L'étude s'applique au premier trimestre, période de l'année où les étudiants sont déjà installés et non à la recherche d'un logement. « Reste à savoir si la tendance se confirmera pour le reste de l'année, prévient Albin Serviant, directeur général d'Appartager. Les étudiants recherchent leurs logements en été, rajeunissant la moyenne d'âge à cette période. »

L'autre enseignement de l'enquête concerne le budget des colocataires. Celui-ci stagne alors que le prix moyen de la colocation augmente de 3 %. D'après les statistiques fournis par les deux sites, le budget moyen au premier trimestre 2012 est de 475€ pour un loyer moyen à 416€. Quatre ans après, le loyer moyen a connu une plus forte augmentation (461€) que le budget moyen (506€).

Enfin, Se Loger et Appartager font cet étonnant constat : hors saison étudiante, ce n'est pas Paris, mais Bordeaux qui reste le marché le plus tendu de France avec sept colocataires potentiels pour une seule chambre.

Franck De Brito

 

Et dans l'Aube ?

Nous avons consulté cette semaine les annonces de colocation dans l'Aube sur deux sites très fréquentés : Appartager et Le Bon Coin. À noter que nous ne sommes pas encore arrivés dans la haute saison des déménagements. Une cinquantaine d'annonces affluent sur Troyes avec des propositions diverses. De la chambre simple dans une maison pour étudiant à Saint-André-les-Vergers au loft duplex de 120 m2 avec 80 m2 de terrasse à partager avec deux autres jeunes actives... Les loyers mensuels vont de 150€ à 500€. Nous avons aussi trouvé une annonce plutôt insolite à Troyes : « cherche colocataire pour logement gratuit contre travaux » sans autre explication.

La quasi-totalité des annonces de colocation concerne la préfecture de l'Aube. Seules deux autres annonces ont été recensées par nos soins, à Arcis et à Romilly...

Retrouvez les annonces immobilières de location maison particulier

 

VOIR LES ARTICLES :