Title

Comment bien choisir son climatiseur?

Besoin de fraîcheur? Bonne nouvelle: le climatiseur n’est plus un luxe! Avant de vous lancer, voici quelques conseils afin de choisir le modèle correspondant à vos besoins.

Quelle puissance ?

La puissance d'un climatiseur varie de 2 000 à 3 500 watts. Les puissances frigorifique et calorifique doivent être adaptées à la pièce que vous souhaitez équiper (taille, orientation, qualité de l’isolation, nombre d’occupants, de fenêtres et d’appareils électriques… sources de chaleur). Comptez en moyenne : 100W à 130W par m2 et par personne (pour une hauteur de plafond d'environ 2m50). Ajoutez : 50W par appareil électrique, 100W pour une exposition Nord, 400W pour une exposition Sud et 100W pour l’éclairage. Soit 2kW pour une pièce de 20 m2. A noter : diminuez la température de 4 à 6°C par rapport à la température extérieure. Plus, vous risqueriez de vous enrhumer et d’entraîner la surchauffe de l’appareil.

Quel modèle ?

Le mobile se compose d’une seule unité. Compact et ergonomique, il est souvent équipé de roulettes et d’une poignée afin de le déplacer facilement. Faciles à installer et moins chers (300 à 1000 €) ils sont parfaits pour rafraîchir une pièce de manière occasionnelle.

Le mobile monobloc, plus inesthétique et bruyant, nécessite un accès vers l’extérieur (fenêtre entrebâillée) pour laisser passer le tuyau d’évacuation. Les monoblocs fixes « window » sont encastrés dans une fenêtre ou un mur donnant sur l’extérieur (entre 150 € et 1000 €). Moins bruyants et encombrants, les climatiseurs split fixes (prix de 1300 € à 2500 €) se composent d’une ou plusieurs unités. Ces dernières sont réparties dans les pièces à climatiser et reliées à un condenseur unique placé à l’extérieur. Les split mobiles (800 à 1200 €) possèdent des roulettes et les deux composantes de l’appareil sont reliées par des gaines souples. Le réversible quant à lui, peut inverser son cycle de fonctionnement afin de réchauffer la pièce en hiver.

Le climatiseur, anti-écologique ?

Utilisez votre climatiseur modérément car il est très gourmand en électricité. Conservez vos bonnes habitudes, faites l’effort de garder votre maison fraîche : fermez vos volets le jour et aérez la nuit afin de limiter son utilisation. Enfin, tous les climatiseurs contiennent des fluides frigorigènes très polluants et qui favorisent l’effet de serre.

Quel type de filtre ?

Pour un air pur, privilégiez un système de filtration qui retient poussières, bactéries et même pollens, grâce au filtre HEPA.

Quelles options ?

Une programmation de l’heure de son déclenchement et la durée de son utilisation peut être intéressante. Optez pour un climatiseur à plusieurs vitesses de ventilation, afin de varier sa puissance en fonction de vos besoins.

Quelle consommation ?

L’utilisation régulière d’un climatiseur (environ 4 heures par jour) augmentera votre facture d’environ 15 % par mois, 25 % pour une consommation de plus de 4 heures. Soyez attentif à la performance énergétique, affichée sur l’étiquette. Exigez la catégorie A et même A+ pour une consommation plus modérée. Pour être sûr de choisir le bon équipement, fiez-vous au coefficient de performance frigorifique : l’EER (Energy Efficiency Ratio).

Une autre alternative :

les ventilateurs et rafraîchisseurs

Les ventilateurs apportent également de la fraîcheur dans votre habitat. Leur pouvoir est beaucoup plus limité car ils se contentent de brasser l’air. Un peu plus efficients, les rafraîchisseurs évaporent l’air chaud à travers un filtre humide. Les modèles sur pied sont pratiques de par leur mobilité. Les appareils fixés au plafond, de plus grande envergure, peuvent changer de sens de rotation.

 

VOIR LES ARTICLES :