Title

C’est pratique, c’est domotique
Les nouvelles technologies ne se résument pas à des engins complexes que seule pourrait manipuler une poignée d’experts éclairés : ce sont avant tout des outils destinés à nous simplifier la vie…
 
La maison de demain, on nous en parle depuis vingt ans…
 
La domotique serait-elle l’Arlésienne de l’habitat ? Que nenni ! Peu à peu, elle a su s’immiscer dans notre quotidien en toute discrétion ! Mais d’abord, la domotique, qu’est-ce que c’est ? Dans nos plus beaux rêves, ce nom évoque en général une maison parfaite, dans laquelle il suffirait de glisser les pieds sous la table en rentrant du bureau pour que le micro-ondes nous salue poliment avant de nous demander ce que l’on veut à dîner. La réalité est certes plus pragmatique, mais pas forcément déplaisante. Si on la débarrasse des oripeaux fantasmatiques de notre paresse, il s’agit avant tout d’un ordinateur capable d’automatiser un nombre important de tâches. Son principe de fonctionnement est relativement simple : des capteurs détectent des événements, qui sont alors traités par un calculateur central, déclenchant des fonctions à l’aide d’actionneurs. Le but est de permettre à tout notre équipement de fonctionner en réseau et, ainsi, de pouvoir contrôler n’importe quel paramètre de confort depuis un terminal fixe ou même un téléphone.
 
L’argent ouvre les portes électroniques
 
Difficile d’appréhender le vaste éventail de bonnes idées qu’autorise la domotique. Pourtant, elle ne relève plus de la science-fiction : de nombreuses innovations ont déjà été commercialisées, ou le seront dans les mois à venir. Imaginons… Fini la popote de mémé : la cuisine nous conseille la recette la plus adaptée à notre dîner en fonction des aliments à notre disposition, avant de diffuser sur grand écran une leçon proposée par un chef. Dans la chambre de l’ado de la maison, on trouve un étrange cocon, en partie insonorisé et chauffé indépendamment du reste de la pièce : il peut y jouer sur sa console, écouter de la musique très fort et même y préparer son bac ! Plus globalement, la température, la lumière, la musique et même internet peuvent être contrôlés depuis n’importe quelle pièce : heure d’extinction des feux pour les plus petits, chambre toute chaude au moment du coucher, un air d’opéra flottant dans le salon, surveillance de la consommation énergétique… tout est possible ! Reste que de telles performances sont réservées aux plus argentés…
 
La domotique se démocratise
 
Chez le commun des mortels, la domotique entre par la petite porte : celle de la sécurité. Rien de bien étonnant à cela : elle s’avère aussi performante dans la détection de feu ou de gaz que dans la lutte contre les cambriolages. Ainsi, un capteur biométrique peut contrôler l’identité de chacune des personnes qui pénètrent dans la maison et, par exemple, déclencher l’allumage des lumières en cas de présence d’un inconnu. Mieux, si quelqu’un vient arroser les plantes ou nourrir le chat en notre absence, on peut déterminer des tranches horaires pendant lesquelles des inconnus ont le droit d’accéder à la maison, sans risque de déclenchement intempestif d’une alarme. Si l’on équipe son intérieur de caméras, il est possible de faire diffuser le flux vidéo sur internet en temps réel, ce qui permet, où que l’on soit, d’avoir un aperçu de ce qui se passe chez nous. On l’aura compris, les seules limites de la domotique résident dans notre imagination… et notre portefeuille !
 
Découvrez tous nos biens à vendre ou à louer dans la région ! 

 

VOIR LES ARTICLES :