Title

Berceau de la France, première capitale de l’occident

Tournai est, avec Arlon et Tongeren, l’une des plus anciennes villes de Belgique. Première capitale du royaume franc, elle a joué un rôle historique, économique, religieux et culturel important au sein du Comté de Flandre durant le Moyen Âge et la Renaissance…

Aux Gaulois établis au Ier siècle avant notre ère viennent s’ajouter des Romains lors de la conquête de la Gaule par Jules César. Le « vicus » (bourg) de Tornacum se développe sur les deux rives de l’Escaut, devient peu à peu une ville administrée par Rome, et finit par être élevé au rang de « civitas ».

Les quais de l’Escaut

Tout au long de l’histoire, L’Escaut joue à Tournai, comme les fleuves dans les autres grandes villes, un rôle-clé. La situation de Tournai au carrefour du fleuve et de chaussées, a contribué à l’essor et au développement de la ville : approvisionnement en eau, source d’énergie, voie de communication, système de défense militaire et… grand égout naturel. La physionomie actuelle de l’Escaut, rectiligne avec des quais abrupts et des ponts métalliques, remonte seulement au 18e siècle. Avant les travaux entrepris sous le règne de Louis XIV, l’Escaut est large et les maisons ont pratiquement les pieds dans l’eau. De nos jours, les quais de l’Escaut ont été aménagés en un lieu convivial pour les piétons et vélos. Vous pourrez admirez les façades classées, les arbres remarquables, les ponts et bien sûr l’Escaut… Mais vous pourrez aussi vous arrêter, vous reposer sur un banc, dans une alcôve du quai des salines ou sur une terrasse des nombreux cafés du quai marché aux poissons. Les quais sont un lieu de rencontres et de nombreuses festivités. L’endroit idéal pour flâner au fil de l’eau…

Patrimoine arboré et espace verts

Avec un peu plus de 21 000 hectares de superficie qui en font la plus vaste entité de Wallonie, la région tournaisienne offre de multiples possibilités de balades. L’Office du Tourisme de Tournai a d’ailleurs obtenu le label « Bienvenue Vélo ». Le patrimoine arboré de Tournai est très riche : pas moins de 3 500 arbres, dont certains parfois au moins bicentenaires, peuplent les parcs et avenues de l’intra-muros tournaisien. Le parc de l’Hôtel de Ville avec ses essences rares, ses bassins et leurs jets d’eau, et son kiosque, ainsi que le parc Marvis avec les tours Marvis et Saint-Jean, vestiges de la seconde enceinte communale (XIIIe siècle) valent particulièrement le détour.

L’Eurométropole

Tournai fait partie de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, groupement européen de coopération territoriale (GECT) créé le 28 janvier 2008 pour favoriser la coopération transfrontalière entre la France et la Belgique. Cette initiative transfrontalière vise à supprimer les frontières entre les versants français, wallon et flamand qui la composent et ainsi devenir une véritable métropole d’envergure européenne et internationale.

EN CHIFFRES

213,750 km²

70,51 % de surface agricole

5,28 % de bois

21,62 % de terrains bâtis

69 700 habitants

48,91 % d’hommes

51,09 % de femmes

326 hab./km2

12 950 €/hab. :

revenu annuel moyen

29 villages

7 musées communaux

1 600 km de voies balisées pour les balades à vélo

2 crèches communales

12 écoles communales

12 écoles libres

18 écoles d’enseignements secondaires et supérieurs

7 écoles d’enseignements supérieurs

1 centre hospitalier

3 sites et 1 polyclinique

2 piscines

13 centres sportifs

 

VOIR LES ARTICLES :